Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos dents sans jamais avoir osé le demander à votre dentiste...

La pose chirurgicale de l’implant

Cette intervention chirurgicale permet de poser des racines dentaires artificielles en titane dans la mâchoire qui serviront d’ancrage pour de futures prothèses dentaires.

Clinique ou cabinet dentaire libéral ?

Cette intervention demande des conditions d’asepsie rigoureuse qui peuvent sembler impressionnantes pour le patient (salle d’opération, champ opératoire, blouse stérile…) mais qui sont là pour votre sécurité : du fait de l’introduction dans le corps d’un corps étranger, il ne faut pas qu’une bactérie s’interpose entre votre os et l’implant   !

Un cabinet libéral peut tout à fait se prêter à ce genre d’intervention si sa configuration le permet. Si vous souhaitez une anesthésie générale, du fait d’une éventuelle angoisse ou aversion aux soins chirurgicaux, la clinique sera plus indiquée.

pose chirurgicale de l'implant dentaire

Les étapes chirurgicales :

La pose de l’implant  

Après une anesthésie locale, on accède au site osseux d’implantation en incisant et rabattant la gencive sous-jacente.

pose chirurgicale de l'implant dentaire
On passe des fôrets dont les diamètres sont de plus en plus grands afin d’aménager un logement de la taille de l’implant  .

Ce forage se fait en plusieurs temps pour ne pas échauffer et préserver la vitalité du tissu osseux.

La mise en place de l’implant   dans le site ainsi aménagé se fait très délicatement et en douceur par vissage de l’implant   dans la cavité.

Pour obtenir une bonne intégration à l’os (ostéointégration), l’implant   doit avoir une parfaite stabilité après avoir été mis en place.

pose chirurgicale de l'implant dentaire

2 options de fermeture du site :

1re option : une seule intervention chirurgicale

On laisse volontairement dépasser la tête de l’implant   une fois que la gencive est suturée pour que celle-ci cicatrise directement autour de l’implant  , ceci afin de s’affranchir d’un deuxième temps chirurgical. En conséquence , les implants sont moins bien protégés alors que la cicatrisation osseuse s’effectue. On réserve cette technique aux cas les plus favorables.

pose chirurgicale de l'implant dentaire

2e option, deux interventions chirurgicales

Après la pose de l’implant  , votre dentiste aura placé sur l’implant   une vis très plate appelée « vis de couverture » afin que la gencive puisse la recouvrir.

La gencive est suturée et replacée dans sa position initiale de façon à protéger l’implant  . Ce dernier est inaccessible et donc inopérable pour la prothèse.

pose chirurgicale de l'implant

Il faudra ré-intervenir chirurgicalement afin d’avoir accès à l’implant   pour la construction prothétique.

Deux à six mois plus tard, selon la cicatrisation osseuse, on rouvrira légèrement afin de découvrir la tête de l’implant  . On changera la vis de couverture et la remplacera par une vis plus haute, afin que la gencive cicatrise autour : il s’agit d’une « vis de cicatrisation ».

vis de cicatrisation implantaire


Date de modification : 06/2014, par Dr G. Sauzereau


À lire aussi


« Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin. »

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Implantologie > La pose chirurgicale de l’implant