Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos dents sans jamais avoir osé le demander à votre dentiste...

Le tartre

Tissus néfaste qui correspond à la plaque dentaire minéralisée. Une maintenance avec notamment un brossage biquotidien limite sa formation.

gencive inflammée

Définition :

Au contact des éléments minéraux de la salive (phosphate et calcium), la plaque dentaire se minéralise pour former le tartre  .
Le tartre   est d’aspect dur et normalement blanchâtre, mais il peut être coloré par la consommation de produits comme le thé, le café ou le tabac, et prendre alors des teintes plus foncées.
Il ne faut pas confondre tartre   et colorations : les colorations sont des dépôts qui ne présentent pas d’épaisseur visible à l’œil nu, tandis que le tartre   présente un certain volume perceptible à la surface des dents.

Formation :

Son accumulation répond à l’effet « boule de neige » : plus il y a du tartre  , plus la plaque dentaire aura tendance à s’accumuler, et plus elle aura tendance à se transformer en tartre  . Son épaisseur augmente ainsi au fil du temps, au point de combler totalement les espaces inter-dentaires.
Certaines personnes sont susceptibles de former plus de tartre   que d’autres, en fonction de différents facteurs :

  • Quantité de salive : la salive permet normalement un auto-nettoyage de la plaque dentaire et diminue la formation du tartre  .
  • Qualité de la salive : très chargée éléments minéraux, elle favorisera la minéralisation de la plaque dentaire et donc favorisera la formation du tartre  .
  • Qualité du brossage : mieux la plaque dentaire est éliminée, moins le tartre   pourra se former.

Localisation :

Le tartre   est susceptible de se fixer au niveau du collet de chaque dent, à proximité de la gencive. Cependant, il va se former de préférence là où la salive est abondante (du fait de son besoin en éléments minéraux pour sa formation) :

  • Principalement au niveau de la face linguale (du côté de la langue) des incisives inférieures : proche de la sortie salivaire des glandes submandibulaires.
  • Sur la face vestibulaire (du côté de la joue) des premières molaires supérieures : proche de la sortie salivaire des glandes parotidiennes.
    tartre
    On distingue :
  • Le tartre   supra-gingival : il est visible, se trouve au dessus de la gencive et est généralement de couleur blanchâtre.
  • Le tartre   sous-gingival : c’est le tartre   qui s’est déposé sous la gencive. Il est souvent beaucoup plus foncé.

Conséquences du tartre   :

flore microbienne plaque dentaire

Affections parodontales :

En s’accumulant, le tartre   va boucher les espaces inter-dentaires. Les bactéries vont alors pouvoir s’enfouir sous ce tarte, à l’abri de l’oxygène, puis se développer pour finir par pénétrer sous la gencive. Progressivement la flore aérobie se transforme en flore anaérobie, plus pathogène.
Les toxines bactériennes vont provoquer une réaction inflammatoire sur les tissus de soutien de la dent : le parodonte  . Cette action se manifeste initialement par des saignements de gencive fréquents, accompagnés ou non de douleurs.

Affections générales :

Certaines affections générales seraient liées aux parodontopathies, du fait de l’accumulation du tartre  . Les mécanismes afférents ne sont toutefois pas encore déterminés. Parmi ces affections, générales, nous citerons pêle-mêle :

  • des affections broncho-pulmonaires (pneumonies, broncho-pneumopathie chronique obstructive)
  • les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux)
  • les diabètes de type I comme de type II
  • les accouchements prématurés
  • les petits poids de naissance

Prévention :

Le meilleur moyen d’éviter la formation de tartre   est d’avoir un bon contrôle de plaque : il faut retirer la plaque dentaire avant qu’elle ne se minéralise en tartre  .
L’usage de fil dentaire est fortement recommandé pour éliminer la plaque entre les dents, le tartre   se développant facilement dans ces espaces exigus.
Il est recommandé de faire une visite chez un dentiste au moins une fois par an (voir 2 visites chez les personnes à risque). Votre praticien effectuera un détartrage soigneux du tartre   qui se sera accumulé malgré vos efforts de contrôle de plaque.


Date de modification : 06/2014, par Dr G. Sauzereau


« Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin. »

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Parodontologie > Le tartre