Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos dents sans jamais avoir osé le demander à votre dentiste...

La prothèse adjointe complète

PAC bimaxillaires

Présentation de la prothèse :

Communément appelé « dentier », il s’agit d’une prothèse amovible qui remplace la totalité des dents du haut ou du bas. Comme son nom l’indique, cette prothèse est amovible : elle doit être retirée chaque jour afin d’être désinfectée.

Les dents sont « enracinées » dans une partie de l’os maxillaire que l’on appelle l’os alvéolaire. Lorsqu’une dent vient à disparaître, cet os alvéolaire se résorbe. Ainsi, lorsque l’on perd une dent on perd aussi tout un volume de gencive (qui suit l’os sous-jacent résorbé).

Chez une personne édentée, la prothèse complète est une prothèse qui permet de remplacer toutes les dents du haut ou du bas ainsi que le volume de gencive perdue.

PAC

Cet appareil comprend donc une base en résine rose (remplaçant la gencive) sur laquelle sont fixées des dents en résine ou en porcelaines. L’esthétisme de ces appareils est très satisfaisant.

Rétention de l’appareil :

La prothèse est appliquée directement sur les gencives. La tenue des prothèses complètes est assurée par un phénomène de succion adhésive. On peut comparer cela à deux plaques de verre collées par un film d’eau : il faudra exercer un certain effort pour les séparer. L’intérieur de la prothèse devra donc épouser intimement la mâchoire qu’elle recouvre, la salive jouant le rôle du film d’eau.

prothese dentaire anoint complete
L’adaptation de l‘appareil (le plus proche des gencives) ainsi que la salive sont donc les facteurs les plus importants de la rétention des appareils.

Cependant certaines « gencives » ont une anatomie défavorable à une bonne rétention de l’appareil complet. Ces derniers peuvent alors être stabilisés par des implants.  

Conception de l’appareil :

Sa conception représente un travail long et de grande précision. Votre praticien s’appliquera à confectionner votre appareil au plus proche de vos gencives pour en optimiser sa tenue.

Une série d’empreintes anatomiques et fonctionnelles s’appliquera à enregistrer la forme des gencives, les mouvements physiologiques de la langue, des lèvres et des joues afin qu’ils ne déstabilisent pas l’appareil lors de la mastication.

Plusieurs séances d’essayages et de réglages seront nécessaires à sa conception pour obtenir un résultat optimal.

Suivi & maintenance :

Les gencives n’étant pas habituées à ce genre de contraintes, elles peuvent devenir transitoirement douloureuses. L’appareil demandera alors des réglages pour ne plus vous blesser.

Au début, un excès salivaire peut perturber la rétention. Ceci est transitoire et évolue vers l’amélioration.

Lorsque l’on porte une prothèse amovible complète pour la première fois, il faut prévoir une période d’adaptation, notamment pour s’alimenter. Il faut garder à l’esprit que l’efficacité masticatoire d’une personne avec 2 prothèses complètes amovibles représente 20 % de celle d’un patient ayant ses dents.

Avec le temps, il est possible que l’os et la gencive de la mâchoire s’affaissent et entraînent une perte de stabilité de la prothèse. On remédie à cette situation en réalisant un « rebasage », qui permettra de réadapter la prothèse au nouveau profil de la gencive.

Il faut donc faire vérifier ses appareils une fois par an par un chirurgien dentiste.


Date de modification : 06/2014, par Dr G. Sauzereau


À lire aussi


« Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin. »

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Les prothèses dentaires > La prothèse adjointe complète