Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos dents sans jamais avoir osé le demander à votre dentiste...

La prothèse adjointe partielle

prothese partielle

Définition :

Il s’agit d’un appareillage qui remplace une (ou plusieurs) dent(s) manquante(s). Comme son nom l’indique, cette prothèse est amovible ; ce qui implique qu’elle doit être ôtée tous les jours, et notamment après les repas, afin d’être désinfectée. Cette prothèse repose directement sur les gencives qui la portent afin de la stabiliser et elle s’accroche aux dents résiduelles par l’intermédiaire de crochets afin de la retenir.

crochet protheses adjointe

Les différents types de prothèses partielles amovibles :

La prothèse partielle en résine dure :

Elle est composée d’une plaque en résine rose compensant le volume d’os et de gencive perdus, dans laquelle sont enchâssées les dents artificielles en résine (ou céramique).

protheses dentaire resine comparaison
L’appareil s’appuie uniquement sur les gencives. L’inconvénient de cet appui exclusivement muqueux est la résorption osseuse qui en résultera à long terme en regard des zones édentées. Cette résorption de l’os sous-jacent modifiera la forme des gencives et altérera donc l’adaptation de l’appareil qui « s’assiéra » moins bien sur les gencives. Un rebasage de l’appareil permettra de le réadapter à la nouvelle forme des gencives.

L’appareil est stabilisé et retenu par des crochets. Ces crochets viennent accrocher la prothèse sur les dents résiduelles afin de la stabiliser et la retenir pendant la mastication et l’élocution.

Les prothèses en résine sont faciles et rapides à réaliser. Elles sont habituellement peu onéreuses et servent souvent de prothèses transitoires.

La prothèse partielle avec armature en métal (le stellite) :

Un stellite est une prothèse dentaire amovible avec une armature en métal. Cette armature s’apparente à un squelette qui sert d’échafaudage pour le soutien de la résine

prothese dentaire amovible armature stellite
rose compensant le volume d’os et de gencives perdu avec la chute des dents.

C’est sur cette résine que sont enchâssées les dents prothétiques remplaçant les dents manquantes. L’armature métallique est confectionnée avec un alliage biocompatible à base de cobalt, ayant une bonne résistance à la corrosion. Elle permet à la prothèse d’être rigide et fine comparativement à la prothèse résine. Cette prothèse est facilement réparable et évolutive (des dents extraites par la suite, peuvent être rajoutées sur l’appareil).

Leur stabilité et évolutivité en font des appareils présentant une meilleure longévité comparativement aux appareils en résine.

protheses dentaire adjointe armature stellite
Grâce au châssis métallique, ces prothèses peuvent s’appuyer non seulement sur la gencive mais aussi sur les dents, ce qui répartit mieux les forces et évite la résorption osseuse induite par un appui exclusivement muqueux. L’inconvénient reste cependant la surcharge mécanique sur ces dents qui à long terme peuvent être altérées.

Il s’intègre parfaitement et présente une grande stabilité. Dans certains cas, des attachements de précision non visibles (boutons pressions, taquets, glissières) peuvent remplacer des crochets inesthétiques, mais nécessite la mise en place de couronnes prothétiques.

La prothèse partielle en résine souple (Le flexite® et le valplast® ) :

Ce sont des prothèses amovibles partielles qui sont utilisées pour restaurer des dents manquantes. Il s’agit d’un appareil sans métal, entièrement en résine. La résine utilisée est thermoplastique en nylon biocompatible qui ne se détériore pas chimiquement quand il entre en contact avec l’environnement, buccal. Son grand intérêt réside dans le fait qu’elle est souple, légère et moins épaisse que la prothèse résine « classique » .

Comparaison des différentes prothèses amovibles partielles :

prothese dentaire adjointe partielle


Date de modification : 06/2014, par Dr G. Sauzereau


À lire aussi


« Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin. »

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Les prothèses dentaires > La prothèse adjointe partielle