Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos dents sans jamais avoir osé le demander à votre dentiste...

La salive

La salive est un liquide biologique sécrété par les glandes salivaires, à l’intérieur de la bouche.

les glandes salivaires

Origine :

Les glandes salivaires :

On distingue les glandes salivaires accessoires (microscopiques), tapissant la muqueuse buccale des trois paires de glandes salivaires principales, qui sont : 1) les glandes parotides : situées de chaque côté du visage au-dessous et en avant des oreilles (produisent 70% du volume salivaire) 2) les glandes submandibulaires (produisent 20%) 3) les glandes sublinguales se trouvant sous la langue

Volume

D’une personne à l’autre, la sécrétion peut varier de 500 à 1 200 ml par jour. La sécrétion de repos serait d’environ 100 ml par jour alors que la sécrétion stimulée serait dix fois supérieure. Nous pouvons produire plus de 36 000 litres de salive en une vie. La salivation est un réflexe inné, mais qui peut être acquis, comme l’a montré l’expérience de Pavlov.

echanges salivaires

Composition :

La salive est un mélange d’eau, de protéines, d’électrolytes et de sels minéraux.

Rôle de la salive :

Lubrification :

Elle lubrifie les surfaces muqueuses et dentaires et facilite ainsi l’élocution. Elle permet

salive et système digestif
aussi l’aisance du glissement des organes buccaux les uns sur les autres, et notamment lors des 3 000 déglutitions salivaires quotidiennes. Chez l’adulte, ceci correspond à deux déglutitions par minute, et de jour comme de nuit.

Digestion

Mélangée aux aliments que nous mâchons, la salive forme « le bol alimentaire » : une sorte de boulette qui glissera facilement dans notre oesophage. De plus, l’action chimique de la salive transforme certains composants des aliments pour les rendre plus facilement assimilables par notre organisme. Elle ramollit aussi les aliments, facilite la mastication et la déglutition.

loupe bouche salive

Protection :

La salive participe activement à l’équilibre et à la protection de la cavité bucco-dentaire. Ses propriétés anti-bactériennes limitent la prolifération des bactéries et éliminent les micro-organismes indésirables. La salive agit comme un poste frontière qui contrôle toutes les entrées et lutte contre les invasions microbiennes. En vous débarrassant des cellules mortes qui s’accumulent sur votre langue, vos gencives et vos joues, la salive prévient les risques d’infections puisqu’elle limite la croissance des bactéries et des champignons microscopiques.

Réparation :

Les caries qui attaquent nos dents résultent de la formation d’acides provenant de l’alimentation. Dans ce processus, la salive joue un rôle essentiel. C’est elle qui régule le pH de notre bouche et évite les attaques acides sur nos dents. Mieux encore, les ions minéraux contenus dans la salive contribuent à la reminéralisation de l’émail. Ainsi, la salive peut aider à réparer les dégâts occasionnés par les attaques acides.  

Manque de salive « Xérostomie » :

Causes

• Certaines maladies ou infections • Certains médicaments • Lésions nerveuses suite à une blessure ou une chirurgie • Déshydratation • Tabagisme

Symptômes

• Sensation de bouche sèche et collante • Sécheresse du nez et de la gorge • Brûlure ou picotement dans la bouche, surtout sur la langue (sèche et rouge)

la salive et retention prothese
• Des blessures légères dans la bouche ou sur les lèvres • Une douleur constante au niveau de la gorge • Fréquemment assoiffé

Conséquences

• Augmentation du risque de caries dentaires, de maladies des gencives • Néfaste également pour le système digestif : des difficultés à goûter, mastiquer, avaler… • Mauvaise haleine • Problèmes d’élocution • Difficulté pour le port de prothèses dentaires adjointes devenant douloureux.

Remèdes :

Selon la gravité des conséquences, les sujets qui en sont atteints pourront se voir prescrire un médicament pour stimuler la production de la salive. S’il s’agit d’un médicament qui a provoqué la xérostomie, on pourra alors, soit ajuster la dose du médicament prescrit, soit substituer ce médicament par un autre. Certaines mesures ou précautions peuvent cependant être prises pour stimuler la production de salive : • sucer un bonbon (ou un noyau de cerise !) • mastiquer une gomme sans sucre • boire beaucoup d’eau • visiter votre dentiste régulièrement • limiter sa consommation d’alcool ainsi que celle d’aliments contenant de la caféine • utiliser des rince-bouches ne contenant pas d’alcool • cesser de fumer • respirer par le nez plutôt que par la bouche.


Date de modification : 03/2014, par Dr G. Sauzereau


« Les informations fournies sur ce site sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin. »

Vous êtes ici : Accueil > La dentisterie > Anatomie dentaire > La salive